NO PAIN NO GAIN

Boulimie

Les critères diagnostiques de la boulimie
 
Survenue récurrente de crises de boulimie. Une crise de boulimie répond aux deux caractéristiques suivantes : 
- Absorption, en une période de temps limitée, d’une quantité de nourriture largement supérieure à ce que la plupart des gens absorberaient en une période de temps similaire et dans les mêmes circonstances. 
- Sentiment d’une perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise 
Comportements compensatoires inappropriés et récurrents visant à prévenir la prise de poids, tels que : vomissements provoqués, emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements ou autres médicaments ; jeûne ; exercice physique excessif. 
Les crises de boulimie et les comportements compensatoires inappropriés surviennent tous deux, en moyenne, au moins 2 fois par semaine pendant 3 mois. L’estime de soi est influencée de manière excessive par le poids et la forme corporelle. 
Le trouble ne survient pas exclusivement pendant des épisodes d’anorexie mentale. 
 
Il existe deux types de boulimie : 
Type avec vomissement ou prise de purgatifs: pendant l'épisode actuel de boulimie, le sujet a eu régulièrement recours aux vomissements provoqués ou à l'emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements. 
Type sans vomissements ni prises de purgatifs: pendant l'épisode actuel de boulimie, le sujet a présenté d'autres comportements compensatoires inappropriés, tels que le jeûne ou l'exercice physique excessif, mais n'a pas eu régulièrement recours aux vomissements provoqués ou à l'emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements. 
 

La boulimie est un trouble complexe, multi-factoriel qui se caractérise concrètement par des crises compulsives ou la prise alimentaire prend des proportions incontrôlables. 


70% des boulimiques sont des jeunes filles ou des femmes. 

10% des femmes sont touchées à un moment ou un autre par des périodes alimentaires compulsives. 


70% des boulimiques ont un poids normal (« invisibilité » du trouble) 

20 % des boulimiques souffrent d'une autre dépendance.

 






Petite phrase à méditer:
 
  "La frénésie de grignotage:
 
Elle apparait généralement quand on ressent un vide symbolique. On remplit ce que l'on perçoit comme un puit sans fond par de la nourriture. Evidemment, ça ne résout rien puisque le réel ne peut se substituer au manque symbolique. Alors, on se donne, au moins le temps du grignotage, l'illusion que ça peut marcher."

 source: http://www.troublesalimentaires.org/boulimie.htm#definition


30/07/2007
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres