NO PAIN NO GAIN

Remplacer le Café par le Thé vert

Remplacer le Café par le Thé Vert?


Le café empêche-t-il de maigrir ?

VRAI ET FAUX

Les nutritionnistes des stars américaines leur interdisent le café. Selon eux, le café stimulerait la production de cortisol, l'hormone du stress. Et qui dit cortisol dit prise de poids. Car, selon le Dr Nicholas Perricone, cette hormone stimule le métabolisme des graisses et le métabolisme des sucres pour procurer rapidement de l'énergie. Il y a alors production d'insuline. Résultat : on a faim et envie de grignoter.
Pire encore : le cortisol en excès contribuerait au stockage de la graisse abdominale et viscérale. Celle qui entoure nos organes vitaux et provoque toutes sortes de maladies, cardio-vasculaires ou diabète, et nous donne aussi un ventre rebondi, celui dont on n'arrive pas à se débarrasser. Il provoquerait aussi des pertes minérales.
Pour le Dr Joshi, c'est l'effet acide de la caféine qui serait préjudiciable car elle déséquilibrerait le taux d'acidité dans l'organisme. Et, surtout, ses propriétés diurétiques, qui pourraient séduire.
Mais les nutritionnistes français ne sont pas du même avis. Pour le Dr Jacques Fricker, s'il augmente légèrement la production d'insuline qui favorise le stockage des graisses, il stimule aussi la combustion de ces graisses. L'effet est donc nul. Le seul problème, c'est lorsque la consommation de café pousse à grignoter. Il favorise également le transit intestinal et la diurèse, ce qui n'est pas négligeable quand on veut maigrir. Conclusion : inutile de se priver du petit noir !


La caféine chasse les graisses

Si le café ne change rien aux régimes, les capitons, eux, ont horreur de la caféine. Nombre de crèmes amincissantes et anticellulite, et souvent les plus efficaces, en contiennent.
La cellulite est une augmentation de la masse grasse de la couche profonde de la peau. Elle résulte du déséquilibre entre les deux processus qui régissent le fonctionnement des cellules graisseuses : la lipogenèse, stockage des graisses à partir des glucides et des lipides de l'alimentation, et la lipolyse, libération des graisses utilisées comme source d'énergie pour les besoins de l'organisme. D'après une étude publiée en 1998 dans la revue canadienne "Lipids", la caféine aurait pour propriété de limiter le stockage des graisses et, encore mieux, favoriserait le déstockage des masses adipeuses anciennes. Non seulement les adipocytes ne peuvent plus faire de réserves, mais celles qui existent sont détruites.
Par ailleurs, la revue "60 Millions de consommateurs" a procédé à des essais de neuf produits amincissants. Le banc d'essai publié en mai 2005 a montré que les trois produits donnant les meilleurs résultats contenaient tous de la caféine. Une substance qui agit aussi sur la microcirculation locale, permettant la décongestion des tissus et leur drainage.

 
Thé Vert:
Amincissant, stimulant et anti-âge

Les principaux composants du thé vert qui lui confèrent des principes actifs stimulants sont la théophylline, la théobromine, l'acide gallique, la caféine et la théine. La caféine favorise l'élimination des graisses par stimulation enzymatique.

Il contient également des flavonoïdes, des catéchines, des polyphénols, du fluor, du zinc et des vitamines A, B1, B2, B12, C, E, K, et PP et des tanins. Les composés phénoliques vont à la fois permettre une libération progressive de la caféine et diminuer l'assimilation des glucides et des lipides alimentaires, limitant ainsi le nombre de calories absorbées. Le zinc, quant à lui, se révèle très actif dans les réactions inflammatoires ou allergiques de l'épiderme.

Compte tenu de ses différents principes actifs, le thé vert est à consommer dans les cas suivants :
the vert
- Obésité, surcharge pondérale : ce sont les jeunes feuilles et les boutons de thé vert, non fermentés pour garder l'intégralité des substances actives, qui sont utilisés dans le cadre des régimes amincissants. On utilise le thé vert dans certaines crèmes minceur pour ses qualités désinfiltrantes et lipolytiques permettant de restructurer en profondeur les tissus infiltrés et d'améliorer la circulation. Il agit souvent en synergie avec la caféine et d'autres actifs végétaux.
the vert- Effets cutanés du vieillissement : les tanins, qui ont la réputation d'être plus actifs que la vitamine E, neutralisent les radicaux libres, responsables du vieillissement cutané.
the vert- Fatigue : Le thé vert est stimulant grâce au rôle antiasthénique de la caféine. Il a une action tonique et excitante pour lutter contre la fatigue notamment dans le cadre des régimes amincissants qui engendre souvent une baisse de forme.
the vert- Prévention des maladies cardiovasculaires : le rôle antioxydant du thé vert dû principalement aux catéchines, le destine tout particulièrement à la prévention de des maladies cardio-vasculaires et de l'artériosclérose par son action sur le niveau du cholestérol et des triglycérides.
the vert- Amélioration des fonctions cognitive : La caféine présente en concentrations variant de 2 à 4% en moyenne dans le thé vert, serait responsable de l'amélioration des fonctions cognitives par stimulation du système nerveux central.
the vert- Diarrhée : Les tanins, quant à eux, auraient des propriétés anti-diarrhéiques pouvant être utiles dans certains cas de diarrhée chronique.

En quantité modérée, le thé vert ne comporte pas d'effets secondaires significatifs. Dans les cultures asiatiques où il est consommé quotidiennement, ce n'est qu'avec la consommation de plus de 300 mg de caféine par jour, soit 5 tasses de thé vert, que des effets secondaires pourraient survenir.





06/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres