NO PAIN NO GAIN

La Junk Food addictive comme la drogue

La Junk Food addictive comme la drogue


Une équipe de chercheurs a démontré que le développement de l'obésité coïnciderait avec une détérioration progressive de l'équilibre chimique du cerveau dans le circuit de récompense (aussi appelé centre du plaisir). Tout comme la drogue. En effet, des modifications similaires ont été observé lors d'addictions à la cocaïne ou à l'héroïne et sont considérées comme cruciales lors de la transition entre une consommation occasionnelle et un comportement compulsif.

L'étude a mis en évidence un comportement alimentaire compulsif chez des rats obèses mais pas chez des rats contrôle minces. Ce comportement « d'addiction » a été mesuré par la consommation d'aliments agréables (caloriques, gras et sucrés) malgré l'apparition d'un stimulus de danger auquel les rats avaient été préalablement conditionnés. Les auteurs ont alors noté une inhibition des récepteurs dopaminergiques D2 chez ces rats obèses, ce qui est également observé chez des toxicomanes.

Ces données montrent qu'une surconsommation d'aliments de type "Junk Food" déclenche des réponses de dépendance neuroadaptative dans les circuits de récompenses du cerveau et mène au développement de comportements alimentaires compulsifs.
Ainsi, les mêmes mécanismes d'hédonisme du cerveau seraient à l'œuvre dans la consommation compulsive de nourriture hautement calorique et dans la dépendance aux drogues.



06/04/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres