NO PAIN NO GAIN

Homéopathie et Boulimie

Homéopathie et comportements boulimiques

 

Pour certains, il s'agit d'un appétit vorace, pour le plaisir de manger, d'enfourner, voire de déglutir. Pour d'autres, un plaisir lent, gourmand, sorte de compensation.

Dans les deux cas, il est question d'oralité exacerbée.

La bouche serait, selon Freud, la première zone érogène. Lors de périodes de frustrations et de tension, le plaisir oral devient une réponse à l'angoisse et un remède à la souffrance.

DIFFICILE SOUVENT DE DIFFÉRENCIER LA FAIM ET L'ENVIE DE MANGER !

Les remèdes suivants, en une prise par jour en moyenne à haute dilution, de préférence le matin pourront aider celui ou celle qui s'y reconnaît.

Je mange pour le plaisir

- SULFUR : son appétit pour la vie se retrouve dans son assiette, où cet amateur de repas balzaciens exprime pleinement son extraordinaire aptitude à jouir.

 

Boulimie par compensation

- PULASTILLA: chez un sujet au caractère sensible, aux symptômes variables et changeants. On décrit le plus souvent comme un sujet féminin, timide doux et sensible, émotif, rougissant et pleurant facilement. Elle calme ses angoisses et sa peur d'être abandonnée par les douceurs. Auto consolation, elle recherche les aliments doux, sucrés, crémeux… gâteaux et pâtisseries. Ceux-ci sont consommés la plupart du temps en dehors des repas. Aggravation nette la semaine précédant les règles.

- CALCAREA CARBONICA: boulimie pour se rassurer ! Il mange de trop, attiré par les choses lourdes indigestes et sans grande saveur, du lait, des laitages, des œufs, du pain… il ne perdra du poids que si on lui supprime ces laitages.      

- GRAPHITES: son métabolisme est ralenti, cela rappelle l'hypothyroïdie, son psychisme est également ralenti, fatigué, il compense en mangeant et, compte tenu de son insuffisance glandulaire, il prend d'autant plus de poids.

 

La gloutonnerie

- LACHESIS: la plupart du temps au féminin ; elle mange vite et beaucoup et peut, sur le même mode s'orienter vers l'alcool. À tester absolument pour celles et ceux qui ne résistent ni à une deuxième assiette, ni à un deuxième verre. Le plaisir ici réside dans la déglutition, vite et beaucoup.

 

- ANTIMONIUM CRUDUM : gros mangeur, souvent de mauvaise humeur, surtout quand son assiette est vide ou en attendant le repas, et qui présente de fréquents problèmes de peau.

 

source:  //www.homeophyto.com



25/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres